L'actualité de la recherche

Zoom sur les Prix espoirs 2018

17/09/2018

 

La cérémonie de rentrée du 6 septembre s’est clôturée par la remise des Prix espoirs à dix chercheurs. D’un montant de 10 000 € par lauréat, ces derniers ont été créés par l’Université de Strasbourg il y a cinq ans et sont financés par l'Initiative d'excellence (Idex).

« Ils permettent de reconnaitre la qualité du travail et le parcours de jeunes chercheurs [âgés de moins de 42 ans, N.D.L.R.] ayant fait preuve d’originalité et de dynamisme dans leur recherche. Le cru 2018 a été favorable aux maitres de conférences, soit sept pour trois chargés de recherche, mais aussi aux femmes, sept pour trois hommes », souligne Catherine Florentz, première vice-présidente en charge de la Recherche, rappelant que la recherche à l’université rassemble plus de 5 000 personnes. « Au sein de cette fourmilière, des découvertes se font tours les jours, conduisant à repousser les limites du savoir. »

Mathématiques

Marcela Szopos

Marcela Szopos

Ancienne chercheuse de l’Institut de recherche mathématique avancée aujourd’hui rattachée à l’université de Paris, les travaux de recherche de Marcela Szopos se trouvent à la croisée des mathématiques, de la modélisation et de la médecine et portent sur le développement de nouvelles méthodes mathématiques et numériques pour l'analyse des écoulements biologiques.

Physique-chimie

Emilie Delahaye-Leroi

Emilie Delahaye-Leroi

Emilie Delahaye-Leroi, chargée de recherche CNRS à l’Institut de physique et chimie des matériaux travaille sur une stratégie de synthèse de nouveaux matériaux multi-propriétés. Elle développe une approche de type Lego® où elle combine des briques organiques et inorganiques pour élaborer des réseaux de coordination.

Génétique

Jean Muller

Jean Muller

Jean Muller, chercheur au Laboratoire de génétique médicale et praticien hospitalier en génétique humaine, s’intéresse à la compréhension des mécanismes génétiques des maladies sensorielles rares et notamment ophtalmologiques. Le maître de conférences travaille plus particulièrement sur les formes syndromiques de ciliopathies avec une atteinte rétinienne.