L'actualité de la recherche

Le Jedi lance un challenge contre le Covid-19

29/04/2020

[Série] Regards croisés de chercheurs sur le Covid-19 : appel à projets. Le Joint european disruptive initiative (Jedi) rassemble des acteurs issus de 23 pays européens dont l’ambition est de donner à l’Europe une agence scientifique équivalente à la Defense advanced Research projects agency* (Darpa) américaine. Leur premier projet coordonné par Thomas Hermans, chercheur en chimie, veut donner un coup de boost à la recherche contre le Covid-19 sous forme d’un challenge lancé le 1er mai.

Thomas Hermans coordonne le challenge
contre le Covid-19. Photo DR

« Jedi a commencé comme une sorte de think-tank européen », explique Thomas Hermans, en charge de la coordination scientifique du challenge Covid-19. « Nous voulons constituer une entité agile, plus réactive que les organismes existants. Jedi ne dépend d’aucun gouvernement ni d’aucune structure nationale, c’est en partie ce qui fait sa force et nous voulons utiliser cette coordination internationale pour nous attaquer au problème de la pandémie actuelle », déclare le chercheur à l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaire (Isis).

Leur premier projet, le « Jedi Billion Molecules against Covid19 Grand Challenge» dépassera exceptionnellement les frontières européennes et sera ouvert aux meilleures équipes du monde entier pour multiplier les chances de succès. Un comité scientifique a été constitué avec des chercheurs reconnus en virologie, calculs à haute performance, dynamique moléculaire et intelligence artificielle. L’objectif est d’identifier des molécules ayant une interaction avec le virus pour tenter d’accélérer la découverte de nouveaux médicaments.

Modéliser des milliards de molécules

Le projet se décompose en trois étapes. Lors de la première étape, des équipes de chercheurs vont modéliser des milliards de molécules pour isoler celles qui présentent une très forte affinité avec le virus. L'équipe qui obtiendra les meilleures interactions bloquantes sur le SARS-CoV-2, validées expérimentalement, gagnera 250 000 euros. Un 2e prix sera attribué aux équipes qui trouveront la meilleure réduction virale en utilisant les molécules prédites, ou toute autre molécule qu'elles peuvent trouver.

Au cours de la troisième étape, des expériences sur les cellules et sur les animaux seront utilisées pour trouver de nouvelles combinaisons de molécules actives. « Grâce à ces procédures d’élimination et de test en laboratoire, nous espérons découvrir le meilleur cocktail de molécules pour lutter contre le Covid-19 », s’enthousiasme Thomas Hermans, annonçant un prix pouvant aller jusqu’à un million d’euros pour le vainqueur. 27 équipes sont déjà inscrites pour participer à la première phase du challenge. Les responsables en espèrent une cinquantaine pour la compétition qui démarre le 1er mai.

Léa Fizzala

*L'Agence de défense et de recherche de projets avancés (Darpa) est une agence américaine chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies.

Regards croisés de chercheurs sur le Covid-19

Get more information

Psychologie, éthique, économie, histoire, virologie… nous sommes partis à la rencontre de chercheurs de différents domaines de l’Université de Strasbourg pour apporter un éclairage sur la crise du coronavirus.