Recycler des mousses en fin d’usage avec une approche « Chem-Biotech » : une avancée pour l’environnement

08/04/21

Sciences et technologie 

Comment transformer la mousse d’un vieux matelas en une nouvelle paire de chaussures de sport ? En recyclant la matière plastique ! Mais ce n’est pas simple ! Le polyuréthane composant principal des matelas, des mousses, des isolants…est difficile à recycler. Résistantes et souvent de très faible densité, les particules de polyuréthane se dispersent facilement dans la nature et peuvent se retrouver dans les microplastiques des océans. Enfin la synthèse actuelle du polyuréthane nécessite l’usage des composés très toxique, des isocyanates !

En mettant le polyuréthane arrivé en fin de vie en contact avec des enzymes, l’équipe BioTeam dirigée par Luc Avérous, chercheur au sein de l’Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé (ICPEES, unité CNRS et Université de Strasbourg), a mis au point un nouveau procédé alliant biotechnologie et chimie. Ce procédé de dégradation enzymatique contrôlée permet d’obtenir des « briques » réutilisables, et produire ainsi une seconde génération de polyuréthane pour fabriquer de nouveaux objets et ceci sans utiliser des isocyanates toxiques. On parle de procédé circulaire et durable « Chem-Biotech ».

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R