Une nouvelle protéine catalytique conçue de novo dévoilée

10/05/21

À la une Sciences et technologie 

Pour la première fois des chercheurs de l’Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires sont parvenus à développer une protéine catalytique chimique capable d’assembler des peptides. Une nouvelle méthode qui ouvre la voie à différentes applications dans le domaine de la synthèse des protéines.

L’assemblage des peptides pour former une protéine se fait d’ordinaire grâce à une méthode biotechnologique à l’aide d’enzymes naturelles. Vladimir Torbeev et son équipe travaillent depuis quatre ans à une nouvelle méthode faisant appel à une protéine non naturelle dans le domaine de la chimie organique.

« Nous préparons de petits peptides qui se conjuguent ensuite pour former une protéine », explique le chercheur qui développe un catalyseur permettant de faciliter cet assemblage. Ce dernier est lui-même une protéine nouvellement synthétisée de manière chimique.

« Très stable et facile à produire »

« Cela nous a pris quelques années pour trouver un motif structural permettant d’utiliser cette protéine comme catalyseur. Il y avait beaucoup de problèmes avec la méthode utilisant des enzymes naturelles. Notre catalyse chimique est plus universelle et la protéine très stable et facile à produire », souligne le chercheur.

Une première étape prometteuse, « nous avons démontré le principe, maintenant, nous aimerions améliorer la cinétique pour en faire un catalyseur encore plus efficace pour le marquage des protéines, la conjugaison et l’assemblage des peptides. » Le tout, avec des applications notamment thérapeutiques comme ajouter des éléments aux anticorps, les rendre plus stables.  « Le premier pas est toujours le plus difficile… », sourit Vladimir Torbeev.

Marion Riegert

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R