Accès au crédit : les lois protègent-elles (vraiment) les femmes dans le monde ?

21/01/22

Droit, économie et gestion 

[The Conversation] Selon un travail de recherche, un cadre légal favorable à l’égalité des genres encourage la demande de prêts des femmes, mais peine à modifier les comportements dans les banques.

En dépit d’un nombre croissant d’initiatives juridiques, la discrimination contre les femmes demeure omniprésente dans le monde, et ce plus spécifiquement dans l’accès aux services bancaires. En 2008, la Banque du Ghana édictait par exemple le « Borrowers and Lenders Act » destiné à prohiber toute forme de discrimination dans l’allocation de crédit. Or, selon des études menées par la Société financière internationale (IFC), seulement 11 % des entreprises qui reçoivent des financements de démarrage sont dirigées par des femmes.

En somme, en 2018, plus de 70 % des entreprises en besoin de financement dirigées par des femmes dans les pays en développement n’ont pu obtenir de crédit ou ne se sont pas vu attribuer le montant demandé. Peut-on alors réellement considérer qu’une législation favorable aux femmes protège ces dernières dans l’accès au crédit ?

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
Epicur