Etude anthropologique : le partage des savoirs dans une coopération internationale

23/06/2017

C'est au cours de sa thèse sur la gestion de l'eau au Soudan que Luisa Arango, enseignante-chercheuse au Laboratoire Société, acteurs et gouvernement en Europe (Sage), a découvert le projet de création d'une zone humide protégée pour les oiseaux migrateurs, au sud de Khartoum. Contactée par l'Office nationale de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pour sa grande expérience du terrain, la chercheuse s'intéresse immédiatement au projet et plus particulièrement à la question de la co-construction des savoirs. Dans cette interview, elle nous explique pourquoi elle a choisi ce sujet et ce qui en fait, selon elle, une recherche inédite pour l'anthropologie au Soudan.

Anthropologue multitâches

Plus d'informations

Pour être en mesure de comprendre les échanges de savoir ornithologique entre les populations qu'ils étudient, les chercheurs ont du suivre eux-mêmes des cours pour reconnaître les oiseaux migrateurs qui viendront se poser au Soudan.

Partenaires

Logo du CNRS
Logo Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Logo du réseau Epicur
Logo de EUCOR, Le Campus européen
Logo de l'Inserm Grand Est
Logo de l'Inria

Labels

Logo du label Bienvenue en France
Logo du programme HRS4R
Logo du programme France 2030
Logo de Service Public+

Réseaux

Logo de France Universités
Logo de la Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
Logo du réseau Udice
Logo de l'Université franco-allemande