Le taux d'expansion de l'Univers toujours en questionnement

06/05/2021

Les équations de champ d'Einstein décrivent comment la courbure de l'espace-temps est reliée au contenu masse/énergie de l'univers. Depuis la fin des années 1990, les observations montrent que le taux d'expansion de l'univers augmente. Une accélération qui peut s'expliquer grâce à la constante cosmologique, généralement interprétée soit comme une propriété intrinsèque de l'espace temps, soit comme une densité homogène d'énergie occupant tout l'univers (énergie noire). Giovanni Manfredi, chercheur à l'Institut de physique et de chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS), propose une troisième interprétation de cette constante, comme étant une "valeur propre" des équations de la gravitation. Cette approche permet de reproduire la (très petite) valeur observée de la constante cosmologique, sans besoin de postuler l'existence de constituants "noirs" dans l'univers.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R