Colloque - « Forgotten Roots of the Nordic Welfare State in Protestant Cultures »

25/11/21

[Unistra v2] Événements 

Un Colloque international intitulé « Forgotten Roots of the Nordic Welfare State in Protestant Cultures » aura lieu les jeudi 25 et vendredi 26 novembre à partir de 9h30 à la Bibliothèque National Universitaire (BNU).

Ces dernières années, les États providence nordiques ont été célébrés dans le monde entier par des enquêtes sur la confiance sociale et le bonheur. En fait, selon l'économiste politique Francis Fukuyama et bien d'autres, les autres États devraient apprendre des nations nordiques comment construire des sociétés démocratiques et égalitaires. Cependant, que faut-il apprendre exactement ?

Afin d'identifier les éléments centraux, le succès des États providence nordiques a jusqu'à présent été principalement étudié d'un point de vue sociologique et économique en tant que produit des États providence nordiques eux-mêmes. Pourtant, il s'est avéré difficile pour d'autres pays d'adopter les institutions sociales nordiques et, ainsi, de générer une plus grande confiance sociale. Il semble que ces institutions aient une histoire plus longue et plus compliquée qui devrait, comme nous le suggérons, être comprise en termes d'histoire culturelle et religieuse. D'autre part, les recherches historiques et culturelles sur l'État providence ont généralement suivi un récit de la sécularisation de la société, identifiant les partis sociaux-démocrates nordiques comme ses principaux agents, même si, par exemple dans un contexte danois, l'importance du travail et des initiatives de N. F. S Grundtvig a été discutée, mais rarement dans le cadre d'efforts chrétiens et jusqu'à présent principalement limitée à ce type spécifique de protestantisme. Il semble cependant que la recherche culturelle ait été trop longtemps « aveugle à la religion », pour employer une expression d’Inger Hammer. Certains des acteurs les plus importants du "Sonderweg scandinave" ont été des pasteurs et des laïcs chrétiens d'inspiration piétiste et fréquemment, les visions innovantes d'un ordre amélioré et d'un bien-être moderne ont également été produites dans mais aussi par des processus d'intégration avec d'autres traditions religieuses, par exemple le catholicisme et la tradition juive.

Le colloque a lieu dans le cadre de notre projet de recherche EUCOR sur l'esthétique du protestantisme en Europe du Nord (Bâle, Fribourg, Strasbourg) et étudiera le rôle de l'histoire et de l'héritage complexes du protestantisme tels qu'ils s'articulent dans les multiples mouvements de réveil, le protestantisme d'État, le protestantisme culturel, le spiritualisme et l'athéisme dans le cadre de l'histoire des conceptions nordiques actuelles du bien-être et du bonheur. Nous voulons l'envisager sous l'angle des branches culturelles, littéraires, politiques et autres de l'étude de l'histoire culturelle et nous concentrer ainsi sur l'esthétique de l'État providence nordique en tant que formes intégrantes.

La langue principale de ces deux journées de discussion sera l’anglais.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R