De la science jusqu'à plus soif

09/05/2018

Du 14 au 16 mai, le festival Pint of Science investit une dizaine de bars à Strasbourg. L’occasion pour une quarantaine de chercheurs strasbourgeois de rencontrer le grand public. Yannick Spill, post-doctorant à l’université de Strasbourg, participe pour la première fois à Pint of Science.

« En sortant de nos laboratoires, on se montre de manière plus accessible et on donne une autre image de la science. » Pour ce bio informaticien, post-doctorant au laboratoire Biotechnologies et signalisation cellulaire, la vulgarisation fait partie intégrante du travail de chercheur. Ce qui l’a séduit dans Pint of Science ? Le contexte : « dans les bars – précise t’il – les gens sont moins intimidés qu’en conférence. Le lieu aide à nous rapprocher du public. »

Pendant la soirée intitulée « Science 2.0 : faire face au big data » au Shadok, Yannick Spill et trois autres chercheurs présenteront au public l’impact des nouvelles technologies sur la manière de faire et de penser la science aujourd’hui. Le jeune post-doctorant interviendra pour sensibiliser le grand public aux enjeux éthiques de la collecte des données biomédicales. Là encore il voit les chercheurs presque comme des «  lanceurs d’alerte » face aux avancées de la science que le grand public ne connaît pas encore. « En tant que spécialiste, nous savons ce qui est en train d’être développé. Notre rôle est aussi de prévenir et de souligner l’importance de réfléchir voire de légiférer en amont. »

Pour en savoir plus

21 soirées, 9 bars strasbourgeois, des thèmes allant de la danse contemporaine aux maladies auto immunes : pour découvrir le programme, visitez le site de Pint of Science 2018.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R