La chimie des systèmes complexes a son école universitaire de recherche

31/10/2018

L’école universitaire Chimie des systèmes complexes (CSC) fait partie des quatre projets lauréats portés par l’Université de Strasbourg. Dirigée par Joseph Moran, elle a accueilli en septembre sa toute première promotion.

« Nous nous sommes fortement inspirés des volontés mises en avant par Jean-Marie Lehn : faire avancer la formation et la recherche main dans la main pour porter l’attractivité des universités françaises à l’étranger. », explique Joseph Moran, directeur de l’école et porteur du projet. Dans le domaine de la chimie, Strasbourg se situe en première position dans le classement de Shanghaï, devant les autres universités françaises. Pour le chercheur, il est important de capitaliser sur cette renommée et d’aller plus loin encore, en encourageant l’internationalisation à tous les niveaux.

Un cursus à la croisée des disciplines

Un des objectifs affichés par l’école est d’offrir une formation à la frontière entre la chimie, la biologie et la physique. Un panel de professeurs de la faculté de chimie et du Laboratoire d’excellence de chimie des systèmes complexes a été mis à contribution pour sélectionner parmi les cours déjà existants ceux que suivront les étudiants de l’école universitaire de recherche. « Le but de cette nouvelle approche interdisciplinaire, c’est avant tout de former des scientifiques complets, pointus mais aussi polyvalents. Ils auront une approche riche de la chimie des systèmes complexes », s’enthousiasme Joseph Moran.

L’accent mis sur la pratique

Tout en ayant des cours communs avec les autres étudiants de la faculté de chimie, la première promotion de l’école CSC a aussi ses formations spécifiques. En plus des possibilités de stages plus riches et des journées d’immersion en entreprise, les élèves participent à des « lab sessions », sortes de travaux pratiques auprès de chercheurs de l’université. Ces moments de rencontre avec les scientifiques permettent aux étudiants de découvrir du matériel de pointe et des techniques complexes qu’ils n’auraient pas pu aborder dans un cursus classique. Martin Power, un étudiant irlandais entré dans le master 1 de l’école, apprécie particulièrement les lab sessions. « Nous avons par exemple pu étudier la microscopie à effet tunnel avec une chercheuse, ce que nous n’aurions pas pu faire directement en TP », explique t’il, « c’est ce genre de cas pratique qui me permet de réellement progresser. »

Bogota, Moscou ou Dublin...autour d’une tarte flambée

70% des étudiants de cette première promotion viennent de l’étranger. Le master 1 compte deux colombiens, une russe, un autrichien, un irlandais et un azerbaïdjanais en plus de ces trois étudiants français. Mais Joseph Moran, lui-même venu du Canada pour travailler à Strasbourg, insiste : « Nous essayons aussi d’encourager un véritable esprit de promo et que ces étudiants s’entraident dans leur découverte de Strasbourg. » C’est dans cet esprit que le directeur a organisé une soirée tarte flambée avec ses étudiants et qu’il espère que d’autres initiatives semblables suivront. Le petit nombre d’étudiant prévu par promotion, une vingtaine environ, devrait faciliter cette cohésion.

Le prochain appel à candidatures pour les étudiants français et internationaux se tiendra du 4 janvier 2019 jusqu'au 1er mars suivant. Pour tous renseignements complémentaires, rendez-vous sur : www.grad-csc.unistra.fr

Qu'est-ce qu'une école universitaire de recherche ?

Issues de la troisième vague du Plan d’investissement d’avenir (PIA 3), les écoles universitaires de recherche ont pour objectif d’implanter en France le modèle international des graduate schools. Autrement dit, créer des cursus d’excellence  qui mêleront fortement formation et recherche, pour inciter leurs étudiants à entreprendre un doctorat. En s’appuyant sur les points forts des universités sélectionnées, le programme espère être à l’origine de nombreux doctorats en France.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
Epicur