La photographie d’art, une forme de récit de vie

28/09/2020

Dans le cadre du colloque « Allemagne, 30 ans après : de l’unification à l’unité ? » qui se déroulera le 1er et le 2 octobre à la Misha, Emmanuel Béhague, chercheur au sein de l’équipe d’accueil Mondes germaniques et nord-européens, proposera une conférence intitulée « Pour une autre histoire photographique de l’unité allemande. » 

La réunification allemande est généralement montrée à travers des photographies de la chute du mur de Berlin à la puissance symbolique forte comme celles de Raymond Depardon. « Ces photos nous montrent l’événement en lui-même, mais ne nous disent finalement pas grand chose sur la façon dont les gens l’ont vécu », souligne Emmanuel Béhague qui s’intéresse à un autre regard sur la réunification : celui des artistes photographes.

Aller voir ailleurs

« En sciences historiques, les photos ont droit de citer comme objet d’étude depuis relativement peu de temps. Avec souvent un intérêt pour les archives privées », poursuit le chercheur qui souhaite à travers cette conférence montrer que la photo d’art n’est pas réservée à l’histoire de l’art. Et ce à travers la présentation de deux artistes. « Ils n’ont pas fait un travail sur la réunification en tant que telle mais parlent de cette césure sans la montrer. »

Ulrich Wüst d’abord et son travail intitulé Spätsommer (« fin de l’été »). Des photographies noir et blanc « apparemment banales » de bords de plage réalisées en septembre 1989. « Le photographe sent le besoin d’aller voir ailleurs que là où l’histoire est en train de se faire. Ce qui est intéressant c’est que plus tard, il publie un ouvrage regroupant des séries de photographies des années 89/90 qu’il intitule Später Sommer | Letzter Herbst (fin de l’été, dernier automne) témoignant ainsi du dernier automne de la République démocratique allemande (RDA) avec un discours sur l’idée même de transition. »

Suggérer ce qui a changé

Christian Borchert, quant à lui, réalise une série de portraits de familles en 1983, entre le documentaire et la photo d’art. Pour la prise de vue, les familles se mettent en scène chez elles comme elles le souhaitent. Agriculteurs, artistes, ingénieurs… Le photographe choisit différentes classes sociales et fait figurer sur son œuvre l’initiale de la famille, la profession des parents et la ville. « Il leur propose de se dire elles-mêmes en tant que citoyennes de la RDA. »

Des photos qui traduisent notamment les inégalités sociales de la RDA, « mais l’essentiel n’est pas là. » 10 ans plus tard, en 1993, l’artiste va revoir les mêmes familles et les photographie à nouveau selon la mise en scène de leur choix. « Cela permet de suggérer ce qui a changé pour eux. C’est une forme de récit de vie. »

Marion Riegert

Allemagne, 30 ans après : de l’unification à l’unité ?

L’unification allemande en 1990 a-t-elle donné naissance à une société unie ou Allemagne de l’Est et Allemagne de l’Ouest continuent-elles à être séparées par un Mur invisible ? Des chercheurs issus de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, de la démographie à l’histoire, la géographie ou la sociologie se retrouvent pour établir un diagnostic social sur l’Allemagne 30 ans après l’unification.

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R