Comprendre la COVID-19 chez l’immunodéprimé : pour une meilleure prise en charge à l’hôpital

15/04/21

[Presse] Recherche 

La collaboration traditionnelle entre les néphrologues et les virologues au CHU de Strasbourg au sein de l’unité Inserm 1109 - Université de Strasbourg a continué pendant la pandémie de la COVID-19.

Dès la première vague, la Pr Sophie Caillard a mis en place un Registre National des greffés d’organes solides infectés par le SARS-CoV-2 sous l’égide de la Société Francophone de Transplantation et la Pr Samira Fafi-Kremer, une biothèque de suivi des patients (Etude COVID-HUS).

 

Grâce à une caractérisation très fine de l’évolution de la COVID-19 chez le greffé rénal et de sa réponse immunitaire vis-à-vis du SARS-CoV-2, les travaux des deux équipes ont contribué à la compréhension de la COVID-19 chez le greffé rénal et chez l’immunodéprimé en général et à l’amélioration de leur prise en charge. 

 

Les points clés : 

 

  • La COVID-19 est une infection sévère chez le patient transplanté d’organe 
  • Le dosage de biomarqueurs (CRP, PCT, IL6, LDH, D-Dimères et troponine I) permet de prédire la sévérité de la COVID-19 chez le greffé rénal et de guider sa prise en charge 
  • La présence de virus dans le sang est un indicateur de mortalité et de morbidité les transplantés rénaux peuvent excréter du virus infectieux jusqu’à plus de 30 jours après le début des symptômes 
  • Les transplantés rénaux développent des anticorps anti-SARS-CoV-2 dès la 2ème semaine après le début des symptômes qui persistent au moins 6 mois après le début des symptômes 
  • Les transplantés rénaux ne répondent pas toujours à la vaccination par les vaccins ARNm et certains peuvent développer une infection symptomatique après la vaccination 

 

Tous ces travaux ont déjà fait l’objet de plus d’une vingtaine de publications dans des journaux internationaux de haut niveau et d’autres sont en révision ou en cours de préparation.

 

Pr Caillard et Pr Fafi-Kremer se réjouissent que la poursuite de leur collaboration dans le domaine des infections virales des patients transplantés ait pu enrichir les connaissances d’une maladie encore inconnue il y a un an. 

 

À leurs côtés, leurs équipes médicales et paramédicales ont su mener de front le travail de prise en charge des activités clinico-biologiques quotidiennes et tous les travaux de recherche.

 

Une meilleure prise en charge médicale des patients transplantés

 

Grâce aux données générées par chacune de leurs équipes, il a été possible d’appréhender plus rapidement la présentation clinique et les particularités virologiques au sein de la population transplantée aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg, puis d’adapter la prise en charge au bénéfice direct du patient. 

 

Les équipes ont également pu communiquer très vite leur expérience et les résultats de leurs analyses auprès des autres équipes de transplantation d’organes françaises qui ont pu alors ajuster leurs pratiques en temps voulu. 

 

 

Contact presse : 

presse@chru-strasbourg.fr

06 34 90 59 64 / 03 88 11 64 12

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R